Comment préparer sa retraite à 40 ans ?

Généralement, la retraite n’est une question à envisager que trois à cinq ans avant l’âge légal pour prendre sa retraite. Beaucoup s’en occupent même au dernier moment. Mais les récentes modifications du droit social a fait que l’on doit s’y prendre un peu plus à l’avance. Préparer sa retraite à 40 ans est donc possible actuellement. Cela est possible du fait de la stabilité professionnelle et économique.

Les préparatifs

Les nouvelles dispositions sur la loi sociale ont fait que les revenus des retraités ont été revus à la baisse. Il est donc important de préparer son départ à la retraite plusieurs années à l’avance. Les principales solutions proposées sont l’épargne et l’investissement. Cela en vue de compléter ses revenus futurs. La loi précise que pour pouvoir disposer de sa retraite, un actif doit avoir au moins 25 ans de service. Il est donc conseillé de mettre en place un plan d’action précis dont la première action est de valider l’achat d’un logement dit principale. Ce qui est aussi le meilleur des investissements, suivi de différents placements. Et enfin, l’intéressé peut aussi épargner à titre personnel ou collectif. Précisons que l’épargne collective est celle mise en place par l’employeur.

Les questions d’immobilier

Depuis toujours, l’investissement dit dans la pierre est un investissement à très long terme. Cela de par la possibilité de le faire à crédit, par exemple. Il est important de le placer en tête de liste, car il est assez facile, mais nécessite un étalement sur quelques années. De ce fait, plus tôt l’acquisition immobilière sera faite, et plus tôt on pourra dispatcher les revenus sûrs d’autres types d’investissement. Dans le cas d’un emprunt, le remboursement sur les 20 ans à venir représente une assurance confortable pour les investisseurs. Donc préparer sa retraite à 40 ans est aussi l’occasion d’acquérir des biens fonciers. Ils peuvent représenter une autre source de revenu importante jusqu’à sa retraite ou à rembourser un prêt immobilier. Bien évidemment, il faut s’informer sur les différents dispositifs liés à l’entretien d’une propriété foncière et déduire les charges. L’on peut aussi ne pas acquérir mais uniquement investir dans des sociétés de placement immobilier. Ce système est une alternative si l’on souhaite investir sans avoir à régulariser les charges.

Une bonne assurance-vie

L’assurance-vie est une alternative incontournable pour les Français. Elle permet de faire un placement dit monosupport ou multisupport, ce qui est au choix. L’avantage d’un contrat monosupport est que celui-ci garantit les capitaux investis. Par contre, un contrat dit multisupport propose une garantie sur les fonds investis et les unités de compte. Évidemment, ce dernier est plus risqué qu’une assurance monosupport mais est conseillé pour les personnes qui le contracte 20 à 25 ans plus tôt. Ainsi préparer sa retraite à 40 ans est une bonne idée.

Quelle est la fiscalité de la pension de retraite ?
Mutuelle senior : le top des garanties santé à souscrire après 60 ans